Généalogie en Bas-Quercy

Montpezat-de-Quercy (Commune de Montpezat-de-Quercy)

Présentation de la commune

Code INSEE : 82131


Dépend dès 1790 du département du Lot et du canton de Montpezat .
Superficie de la commune : 4402 hectares .
Altitude : de 126 m à 309 m .
Evolution démographique : 1794 : 2963 h ; 1800 : 2684 h ; 1820 : 2651 h ; 1836 : 2871 h ; 1851 : 2831 h ; 1872 : 2554 h ; 1901 : 1897 h ; 1931 : 1476 h ; 1946 : 1345 h ; 1962 : 1519 h ; 1982 : 1407 h ; 1999 : 1378 h .

en 1790-1794, absorbe La Madeleine d'Aussac et devient, en 1892, Montpezat-de-Quercy



La Commune de Montpezat-de-Quercy est rattachée à :
- département du Tarn et Garonne
- Canton de Montpezat-de-Quercy


La Commune de Montpezat-de-Quercy englobe :
- Paroisse Notre Dame de Saux
- Paroisse Saint-Julien de Valgineste
- Paroisse Saint-Pierre de Gandoules
- Paroisse Notre Dame de La Salvetat
- Paroisse Saint-Martin de Montpezat
- Paroisse Saint-Laurent de Senezels
- Paroisse La Madeleine d Aussac

Etymologie

En 655 : 'basilicae sanctorum Justi et Pastoris' que l'on trouve dans le 'testament de Didier de Cahors'.
En 1096-1099 : 'Monasterium de Montepesato' (lettre de Urbain II).
En 1099: 'Petrus, Arman et Stephanus de Montepesato' (Donateur et témoins)
En 1580: 'Sanctus Martinus de Monte Pensato'.
'Montpezat' (Cassini).

Le toponyme est dérivé du latin MONTEM avec un déterminant 'pedatus' issu du verbe latin PEDARE (échalasser).
Pour Dauzat cet adjectif s'applique à une hauteur dont l'enceinte présente de solides fondations.
Astor part du verbe PENDERE (être en pente) donnant 'pensum' au participe
L'attestation la plus ancienne est 'pensatus' (1040) issu de 'PENSATUM' (pentu)
Traces d'habitat gallo-romain.
Les seigneurs sont apparentés aux comtes de Toulouse
en1040, Don Guiraud et Avane de Montpezat au monastère de Cayrac ; évocation de Pons de Montpezat en 1106.
Les seigneurs de Montpezat perdirent leur droit pour hérésie qui échouèrent aux des Prés à la fin du XIIIe siècle.



Photos de la commune

Porte de Montpezat. Photo: G. Petit-Jean (2007)